MOUTON.REBELLE, 2002-2010, R.I.P.

Après près de trois ans de déni, j'ai enfin décidé d'accepter la réalité, à savoir la mort de mon fils, ma bataille, mouton-rebelle.com. J'ai fermé les commentaires, plus rien ne sera publié, et le site a été déplacé sur http://archive.mouton-rebelle.com. Mais comment tourner la page sans rendre un dernier hommage à ce projet, à cette époque, et surtout à tous les gens qui y ont pris part ?

Mouton a vu le jour en 2002 ; je travaillais à l'époque dans une SSII grenobloise en tant que développeur web, et cette passion pour le net me donne vite en vie de me créer un espace d'expérimentation. Pour le nom, j'ai été inspiré, il me plait toujours 8 ans après, et je trouve encore que mouton/rebelle définit bien notre génération. Les couleurs : noir / gris pour le mouton, rose pour le rebelle, fond blanc. Le logo ? Un chouette mouton masqué dessiné par l'ami Nico. Le contenu ? Un peu de tout en fait, mouton a toujours été une sorte de webzine allimenté par un petit groupe d'amis, partageant des liens ou des humeurs, des films, des livres, de la musique, ...

Hall of fame
Auteurs # articles
targos 2
yoda 3
schuss 3
mina 4
fredbird 4
john popovitch 5
bob 5
gizmo 6
axolotl 7
jess 9
orphee 11
SAMsara 14
Anna Coluthe 14
attila 22
grima 25
west 26
keraoc 32
fab 34
pedrof 37
didoune 46
xnx 59
jojo 182

Techniquement, le site a beaucoup évolué ; d'un CMS maison bricolé à l'arrache je suis passé à Spip, un forum PHPBB s'est vite cablé sur tout ça, puis à finir par disparaitre au profit de SPIP également (erreur) ; beaucoup de flash au départ, j'étais jeune, sous IE6, et je rigolais quand Grima et Axolotl m'engueulaient.
Graphiquement aussi, les versions ont changés égulièrement : je vous invite à remonter le temps. Je garde un très bon souvenir de la pinup, et de l'avant dernière itération du graphisme réalisée au côté de l'ami Fab Bundy.

Mouton a quelque part bénéficié de l'effet réseau social avant l'heure ; les quelques amis du départ (Did, Fab, Nico, xNx) ont fait boule de neige, ramenant leurs connaissances sur le site, pour avoir au final beaucoup de contributeurs, très différents dans leur style et goûts. Certains postaient beaucoup, d'autres étaient plus actifs sur le forum / les commentaires. Certains écrivaient bien, d'autres pas trop trop bien, si vous voyez de qui je veux parler. Certains étaient tolérants, d'autres moins. Certaines se vexaient rapidement... C'était un petit coin de web sympa, en tout cas, même si on nous a souvent reproché un côté "fermé / club privé".
A titre personnel, mouton m'a permis de rencontrer des gens formidables, virtuellement ou dans la vraie vie du réel ; j'ai gardé le contact avec certains, perdu de vue d'autres, c'est la vie, mais si jamais vous passez ici et lisez ces quelques lignes, sachez que j'étais ravi d'avoir croisé votre chemin. Séquence émotion, muisque d'ambiance, larme à l'oeil. Coupez. Générique.

Ou pas. Comment terminer cet hommage autrement que par un bestof ? Impossible. Innimaginable. Mais juste avant, peut être faudrait-il s'interroger sur les causes de cette échec, avant d'en assumer l'entière responsibilité et dde se retirer définitivement de la vie panurgienne. Et figure ami lecteur que j'ai plein de réponses sur les pourquoi du comment de la fin de mouton....

Plein de bonnes raisons quoi... Et maintenant le best of ? Ok...

Voilà, je crois que c'est tout ce que j'avais à dire... rien de bien important, mouton était déjà mort dans les faits depuis longtemps. C'était chouette, merci pour tout. Je reste dans le coin, je ferais certainement quelque chose de cette adresse prochainement, et vous pouvez me suivre sur ego, sur ce blog peu actif ou sur twitter que je découvre.

Don't stop
The rock